Jour 2 : Longyearbyen. Tempête, white out

Réveil.

Première surprise, la lumière n'as pas varié. Je commence à comprendre que la notion d'horaire sera très virtuelle.

La météo est exécrable : Tempête, white-out. On n'y voit pas à 10 mètres.

La journée est prévue pour tester le matériel (et aussi la santé physique des participants) lors d'une sortie en boucle autour de Longyearbyen.
L'oeil exercé de Pierre semble néanmoins satisfait de nous et lui permet de juger cette sortie inutile.

Soulagement.

 

 

Eric, Pascal, Thomas et moi tentons quand même une sortie pour aller acheter quelques bières au super marché du coin.

Surtout ne pas s'écarter du pipe-line qui nous guide, sur le retour, vers notre résidence.

Présentation du matériel par Pierre puis démonstration du montage d'une tente dans la salle à manger. Plus tard, dans le vent et le froid je me demanderai si c'est bien le même modèle de tente que l'on nous a présenté...

En fin de journée, le musher prévu pour l'étape de demain annonce qu'il ne sera pas disponible. Il ne partira qu'après demain. Vu le bonhomme (il parait qu'il mord l'oreille de ses chiens pour les faire obéir), il ne semble pas utile de tenter des négociations, nous passerons donc une journée de plus à Longyearbyen.

Juste en allant me coucher je me fais "chambrer" par notre hôte à qui j'ai dit "bonne nuit"...